31 Mai 2017

Stratéole-2

Stratéole-2 est un projet franco-américain dédié à l’étude des phénomènes atmosphériques au niveau de l’équateur terrestre. Il repose sur le lâcher d'énormes ballons capables de voler plus de 3 mois entre 18 et 20 km d’altitude. La 1ère campagne scientifique est prévue durant l’hiver 2020-2021.

L'équateur terrestre est le siège des phénomènes atmosphériques les plus puissants de notre planète. Son influence s'étend jusqu’aux régions polaires. De nombreux phénomènes restent toutefois mal connus et sont par conséquent mal représentés dans les modèles météorologiques et climatiques. Pour pallier ce manque d’information sur une région difficile d’accès aux autres moyens d’observations, le projet Stratéole-2 ambitionne de lâcher, depuis l’océan Indien, des flottilles de ballons durant 2 campagnes scientifiques : la première entre novembre 2020 et avril 2021, la seconde entre novembre 2023 et avril 2024.

Chaque campagne reposera sur le lâcher de 20 ballons du type « ballon pressurisé stratosphérique», des sphères transparentes de 11 et 13 m de diamètre remplies d’hélium, capables de voler durant au moins 3 mois entre 18 et 20 km d'altitude, et de faire entre 2 et 3 fois le tour de la Terre à proximité de l’équateur, en récoltant une multitude de données.

Certaines observations (température, vent, pression) seront transmises en temps quasi-réel à l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) afin d’améliorer les prévisions météorologiques sous les tropiques.

Par son expertise Ballons, le CNES est un acteur central de Stratéole-2 mené en collaboration avec plusieurs laboratoires en France dont le Laboratoire de Météorologie Dynamique, l’investigateur principal, et aux Etats-Unis. Stratéole-2 s’inscrit également dans une coopération avec l'Agence Spatiale Européenne (ESA) afin de valider l’instrument Aladin du satellite ADM-Aeolus dont le lancement est prévu fin 2017. Des discussions sont en cours pour contribuer à la calibration-validation d’instruments embarqués sur d’autres satellites. Strateole-2 est également une composante du programme « climatique » SPARC de l’OMM.