18 Avril 2018

Dates clés

La gestation de STRATEOLE-2

Le projet STRATEOLE-2 a été imaginé avec le Laboratoire de Météorologie Dynamique du CNRS en 2006, suite au projet STRATEOLE-VORCORE, un grand projet d’étude du climat franco-américain mené alors en Antarctique. L’étude des données de STRATEOLE-VORCORE a ouvert de nouvelles perspectives d’étude scientifique non plus au niveau des pôles, mais au niveau de la région équatoriale.

La genèse de STRATEOLE-2

Quatre projets à différentes latitudes ont effectué des campagnes scientifiques utilisant les ballons pressurisés :

  • STRATEOLE-VORCORE en zone Antarctique (McMurdo), 27 ballons de septembre 2005 à février 2006,
  • AMMA-Driftsondes en zone tropicale depuis l’Afrique (Niger) jusqu’aux Antilles, en septembre-octobre 2006,
  • Pre-Concordiasi en zone équatoriale, en circulation complète autour de la terre (depuis les îles Seychelles) de février à mai 2010,
  • CONCORDIASI en Antarctique (McMurdo), 19 ballons de septembre 2010 à février 2011.

Les ballons, systèmes bord et centre de contrôle, mis en oeuvre pour ces campagnes ont été dotés progressivement de capacités augmentées, jusqu’à rendre possible le déroulement de la mission STRATEOLE-2 : capables d’emporter plus d’instruments, fournir plus d’énergie, transmettre plus de données, et gérer au mieux durant plusieurs mois les ballons face aux conditions difficiles de la basse stratosphère équatoriale.

Plan de vol du projet STRATEOLE-2

Les premiers instruments spécifiques de STRATEOLE-2 ont été conçus dès 2010.
Le développement du projet a été entamé en 2014, puis décidé officiellement mi-2016.
Les Seychelles ont été choisies comme site de lancement des ballons suite à une étude comparative multicritère entre 9 sites équatoriaux potentiels. Un facteur déterminant de ce choix a été la probabilité de maintenir durablement les vols dans la bande d’intérêt premier pour la mission : entre 15° Nord et 20° Sud.
Le projet STRATEOLE-2 se déroulera selon le calendrier suivant :

  1. Campagne de validation 2018-2019 : 6 ballons lancés durant l’hiver boréal 2018-2019, pour valider les éléments technologiques du projet développés par le CNES et les laboratoires scientifiques.
  2. Première campagne scientifique 2020-2021: 20 ballons lancés entre mi-octobre et mi-décembre 2020.
  3. Seconde campagne scientifique 2023-2024 : 20 ballons lancés entre mi-octobre et mi-décembre 2023.

Publié dans : 
A propos de :